Et l’Homme Créa le Contenu

Sur le net, nous sommes tous générateurs de contenu digital. Nous appartenons à une génération qui n'a pas d'âge : La génération contenu

La croissance exponentielle de la data produite au quotidien nous plonge dans un trop plein d'informations, une sorte de bruit continu qui provoque chez certains stress et fatigue et chez d'autres des difficultés à discerner le vrai du faux.     

En 2016, chaque seconde, nous avons collectivement produit (frenchweb.fr):

  • 3,8 millions de recherches sur Google
  • 3,3 millions de posts sur Facebook
  • 500 heures de videos sur youtube
  • 66 000 photos sur Instagram
  • 450 000 messages sur twitter
  • 1440 articles de blog sur WordPress.

Une bulle de contenu digital qui gonfle à vue d'oeil. Ce phénomène prend de l'ampleur avec l’avancée de la fibre et de la 4G qui permet la consommation croissante de données, constate le rapport de l’Arcep, « le baromètre du numérique 2016 ». S'ajoute à cela la forte diffusion des smartphones (deux Français sur trois) qui facilitent l'accès au contenu digital et l’innovation technologique conçue dans l'objectif d'optimiser « l’engagement » face à la publication d’information en ligne.

Abondance : Méfiance?

Cependant, avec l'abondance du contenu, la méfiance reste de mise : on pourchasse plus que jamais les "fake" news, on soupçonne les méga influenceurs de servir les grandes marques au détriment de leur indépendance, on questionne la sincérité des commentaires en ligne, on inspecte la sécurité de ce que l'on partage sur le net... 

Aujourd'hui sur Internet, plus d’un commentaire sur trois est faux selon le communiqué de la DGCCRF publié en octobre 2017 qui relève des pratiques commerciales trompeuses récurrentes. « Souvent, il s'agit ni plus ni moins de faux avis rédigés par des professionnels qui se font passer pour des consommateurs » révèle Les Echos dans un article consacré à ce sujet.

Quête du Sens

Plus que jamais on recherche des sources de confiance, des communautés authentiques, on questionne l'engagement digital, on veille à notre sécurité en ligne; plus que jamais nous contribuons à ce bruit virtuel et partons à la recherche de l'information réelle, du vrai, de ce qui fait du sens. 

«En dépit d'une consommation croissante des réseaux sociaux, les internautes ne croient pas tout ce qu'ils peuvent y lire », résume le dernier sondage sur ce sujet.

Tout créateur de contenu, individu ou entreprise, est invité à comprendre que son interlocuteur a besoin de repères et de réassurances. Il faudra apprendre à capter l'attention, à séduire, exposer, divertir et éduquer sans promesses pompeuses. Un appel, tout simplement à rester intègre.

Nous tenterons, au travers des différents billets de ce blog, de percer si peu soit-il ce tohu-bohu de contenu virtuel. Rendez-vous donc avec des avis d'experts et des explorations de méthodes de création de contenu, en harmonie avec l'expérience utilisateur en perpétuel quête de sens.

Zeina Torbey

"Oh quelle inextricable toile nous tissons, lorsque nous commençons à nous exercer au mensonge"

                                                                                                                        Walter Scott

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *